1500 km par semaine pour la voiture de fonction du maire?

Depuis 2015, la voiture de fonction du maire Labeaume aurait parcouru environ 1500 km chaque semaine, sur une base de 45 semaines d’activités par année. Au total la ville de Québec a dépensé plus de 36 000$ en carburant pour ce véhicule, pendant cette période.

Écoutez les explications de Martin Busuttil avec Jeff Fillion ici:

Après vérification auprès de l’attaché de presse du maire, Paul-Christian Nolin, M. Labeaume a en moyenne 45 semaines d’activités par année, malgré qu’il soit officiellement toujours en fonction, de par son statut. Le calcul du coût hebdomadaire en essence est basé sur ces 45 semaines d’activités.

Voici les sommes dépensées annuellement en essence, obtenues via la loi d’accès au documents:

2015: 8733,50 $ (194 $/semaine)

2016: 7857,76 $ (175 $/semaine)

2017: 7684,84 $ (171$/semaine)

2018: 7678,10 $ (171$/semaine)

2019: 4114,99 $ (165$/semaine)*

Les montants hebdomadaires ont été rajoutés (45 semaines/année)

*L’année 2019 est incomplète et est calculée sur 25 semaines, en raison du congé de maladie du maire (8 semaines) et des mois d’octobre, novembre et décembre qui sont manquants.

La ville a donc déboursé 175$ en carburant par semaine d’activité du maire, en moyenne, lors des 5 dernières années.

Selon Statistique Canada, le coût moyen de l’essence ordinaire à Québec a été de 1,14 $ le litre, entre 2015 et 2019. À ce prix, la ville en aurait acheté en moyenne 153 litres par semaine, durant cette période.

Le véhicule de fonction du maire, un Buick LaCrosse, a une cote de de consommation moyenne combinée ville/autoroute de 10L/100 KM. L’attaché de presse de M. Labeaume a confirmé ces informations.

Sur cette base, un véhicule qui consomme 153 litres d’essence par semaine, avec une consommation de 10L/100 KM, parcourt 1530 km durant cette période. Pour 45 semaines par année, cela représenterait presque 69 000 km roulés par la voiture de fonction du maire de Québec.

Au cabinet de la mairie, son attaché de presse s’explique mal la quantité de kilomètres parcourus par le véhicule de fonction. « Vous devrez lui demander, je ne suis pas toujours avec lui », indique celui qui l’accompagne dans le véhicule pour quelques activités, pour les conférences de presse ou pour certains voyages à Montréal ou Ottawa.

Il arrive que le M. Labeaume ne soit pas dans la voiture lorsqu’il se déplace. Selon M. Nolin, son chauffeur peut parfois aller chercher certains documents importants et aller lui porter lorsqu’il est en congé ou en vacances, par exemple.