FAUSSEMENT accusé de violence conjugale, il pourrit 8 mois en prison…Les hommes sont PRÉSUMÉS COUPABLES!

En studio, Lise Bilodeau de l’ANCQ nous raconte des histoires de séparations effrayantes…Elle commente également la nouvelle concernant une poursuite de 6M$, d’un homme qui a été emprisonné à tort.